Accueil

Envoyer par mail

Envoyer par mail


Séparés par des virgules
Vous êtes ici :
    • La qualité de l’eau à votre robinet

      Dans l’article de la Dépêche du Midi, en date du 30 janvier dernier, la qualité de l’eau du syndicat est jugée « médiocre » ; commentaire qui va à l’encontre des conclusions éditées par l’ARS dans ses rapports annuels sur la qualité de l’eau destinée à la consommation humaine de notre syndicat, qui, chaque année, montrent que l’eau destinée à la consommation humaine produite et distribuée par le SIVOM SAGe est une eau de bonne qualité.

      L'usine de production d'eau destinée à la consommation humaine située à Roques alimente les communes de Cugnaux, Frouzins, Portet sur Garonne, Roques, Seysses et Villeneuve-Tolosane.
      Elle est conçue pour produire 30 000 m3/ jour et la distribution ainsi que le suivi de la qualité de l'eau produite est assurée par le SIVOM SAGe pour les communes de Frouzins, Portet sur Garonne, Roques et Seysses et par Toulouse Métropole pour Cugnaux et Villeneuve-Tolosane.

      Usine de production d’eau potable du SIVOM SAGe : contrôles rigoureux et permanents

      Le suivi de certains indicateurs qualité de l’eau en sortie d’usine est réalisé quotidiennement au sein de notre laboratoire interne et est renforcé par un planning annuel d’analyses spécifiques (pesticides, radioactivité, …) réalisées par un laboratoire externe : le laboratoire départemental de l’eau LD31.
      A ce contrôle permanent de la qualité de l’eau est réalisé en parallèle un contrôle réglementaire inopiné de l’Agence Régionale de Santé (ARS), dont les résultats mensuels sont consultables sur le site de l’ARS Midi-Pyrénées.

      Comprendre le process de l’usine d’eau

      En 2006, le SIVOM a fait le choix d’utiliser un process de traitement de l'eau innovant en région Midi-Pyrénées. Ce traitement comprend une filtration sur charbon actif en grain piégeant les matières organiques les plus fines et les pesticides, un affinage par ultrafiltration membranaire et une désinfection au bioxyde de chlore. Ce désinfectant a été choisi car contrairement au chlore, il s’applique quel que soit le type d’eau à traiter (pas d’influence du pH), et son action sur la matière organique naturelle conduit à des productions beaucoup plus faibles de composés organo-halogénés indésirables responsables entre autres des mauvais goûts et odeurs.
      La présence de chlorites dans l'eau est liée à l'utilisation de ce désinfectant qui dans le temps entraîne la formation d’ions chlorites.

      Seuil de référence des Chlorites : ce qu’en dit l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS)

      Le risque sanitaire lié au dépassement de la référence qualité des chlorites dans l’eau destinée à la consommation humaine a été étudié par l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments qui après consultation du Comité d’experts spécialisé « Eaux « les 4 mai et 8 juin 2004, a rendu l’avis suivant :

      « Considérant la référence de qualité de l'annexe 13-1 I. B. du code de la santé publique de 200 microgrammes par litre pour les chlorites ; que la valeur la plus faible doit être visée sans compromettre la désinfection de l'eau distribuée .
      L’AFFSA estime que sur la base des hypothèses formulées par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la consommation d’une eau présentant une concentration supérieure à la référence de qualité et inférieure ou égale à 700 microgrammes par litre n'expose pas un individu à une dose supérieure à la dose journalière tolérable. »

      Notons que la concentration moyenne annuelle des chlorites dans l’eau produite par l’usine de notre syndicat à Roques est proche de 300 microgrammes par litre et n’a jamais atteint à ce jour les 700 microgrammes par litre.

    • Que faire en cas de compteurs gelés ?

      Avec la baisse des températures, le risque de gel des compteurs et des canalisations peut rendre impossible la circulation de l'eau dans votre logement et endommager votre installation.

      En prévention

      Isolez votre compteur d'eau ainsi que vos canalisations les plus exposés au froid (à l'extérieur, dans les garages, les caves ou les combles) avec des plaques en polystyrène.
      N'utilisez jamais la laine de verre, la paille, le tissu ou le papier qui retiennent l'humidité !

      En cas d'absence supérieure à 3 ou 4 jours, il est fortement recommandé de couper l'eau de votre logement. Ceci est souvent exigé par les assurances.

      Vidangez les canalisations qui sont à l'air libre, surtout en cas d'absence prolongée.

      C’est gelé...

      Coupez l'eau pour éviter toute inondation au moment du dégel.

      Dégelez votre installation : vous pouvez utiliser un sèche cheveux ou des linges mouillés à l'eau chaude. N'utilisez jamais une flamme !

      Vidangez votre installation.

      Bon à savoir

      Même si votre compteur d'eau est la propriété du SIVOM, c'est à vous d’en assurer sa protection, car tout compteur détérioré par le gel vous sera facturé. Néanmoins, le compteur doit uniquement être manipulé lors de l'intervention de nos techniciens.

      Même si vous pouvez être indemnisé avec votre contrat multirisque habitation, certaines assurances ne vous rembourseront pas si vous n'avez pas pris de précaution.

    • Le SIVOM Recrute

      Pour sa Direction des Systèmes d'Information

      Un responsable d'exploitation - Pôle Saudrune

      Un électromécanicien - Pôle Louge

    • Les lingettes dans les toilettes, ça ne fait pas bon ménage

    • Des micro-seuils font leur apparition dans le cours de Seysses

      L’équipe du SIVOM SAGe a réalisée Chemin de Gay une série de micro-seuils cet été. Le but de cette opération est de protéger le fond du ruisseau pour éviter aux matériaux lourds, de type sables ou graviers, d’êtres emportés lors des crues et donc de creuser le lit de ce dernier.

      Qu’est ce qu’un micro-seuil ?
      Il s’agit de petits barrages que nombreux d’entre nous avons certainement réalisés de façon ludique lorsque nous étions petits dans les ruisseaux de montagne…

      Un apport bénéfique pour le milieu
      Les micro-seuil créent une alternance de zone rapide et calme : cette modulation du débit permet d’éviter un « effet canal ».
      En mars, lorsque le canal de St Martory est en période de chômage et n’alimente plus le cours d’eau, ce nouvel écoulement provoque des trous d’eau qui deviennent des refuges nécessaires pour les poissons.

      Vous êtes propriétaire riverain d’un cours d’eau ?
      Lors de l’entretien de votre partie de ruisseau nous vous demandons de veiller à bien ramasser vos déchets de taille/tonte afin de ne pas perturber le bon fonctionnement de ces micro-seuils.

    • La télé-relève pour plus de réactivité

      Le SIVOM a initié, dès 2012, le déploiement de la télé-relève. Cette nouvelle solution technique repose sur une émission radio longue portée, qui permet le suivi à distance et en temps réel des consommations individuelles d'eau.

      La télé-relève est un dispositif efficace dans la lutte contre les fuites d’eau et la préservation de la ressource. Grâce à ce système, nous vous alertons sur les consommations anormales et les suspicions de fuites d'eau potable.

      En savoir plus sur la télé-relève

    • La prévention des inondations se prépare aujourd'hui

      A travers sa compétence hydraulique, la volonté principale du SIVOM SAGe est de mettre en place un Plan Pluriannuel de Gestion ambitieux qui prévoit une gestion des milieux aquatiques pour la protection des inondations. Ainsi, l’objectif du Service Espaces Naturels est d’améliorer et de restaurer l’état de nos cours d’eau tout en limitant le risque d'inondation. Les cours d’eau des communes adhérentes à cette compétence sont la Saudrune, le Roussimort et le Larramet.

      L’étude du bassin versant de la Saudrune étant terminée, le Plan Pluriannuel de Gestion (PPG) a été validé fin février par les élus.

      Le dossier de déclaration d’intérêt général qui sera validé par les organismes d’État est en cours d’élaboration pour une prise d’effet en 2017.

      En savoir plus sur les travaux d'entretien et votre rôle citoyen par rapport aux ruisseaux

    • A quel moment dois-je payer la PFAC ?

      La Participation pour le Financement de l'Assainissement permet de réaliser les grands projets en matière d’assainissement nécessaires au développement des communes et à la protection de l’environnement et de la ressource en eau.

      Elle sera à régler lors du raccordement au réseau de collecte des eaux usées de votre construction, d’une extension ou d’un réaménagement générant des eaux usées supplémentaires.

      La PFAC ne correspond pas au coût du branchement et ne constitue pas une contribution d’urbanisme : elle ne sera donc pas mentionnée dans le dossier d’autorisation d’urbanisme (Permis de construire…)

      En savoir plus sur la PFAC

    • Des grands travaux menés par le SIVOM sont-ils en cours sur votre commune ?

      Le SIVOM SAGe est Maître d’œuvre sur les grands projets relevant de ses compétences (voirie, réseaux d'eaux usées et pluviales, l'adduction d'eau potable), de l'esquisse jusqu'à la réception des travaux.

      Toutes les informations sur ces grands travaux

Coordonnées SIVOM

Centre Administratif
et Pôle Saudrune

45 Chemin des Carreaux
31120 Roques sur Garonne
N°: 05 62 20 89 50

Route de Portet
31270 Cugnaux
N°: 05 34 63 79 55

Pôle Ariège
2 Avenue de Toulouse
31860 Pins-Justaret
N° 05 62 11 73 60

Pôle Lèze
880 chemin d'Embourrel
31860 Labarthe sur Lèze
N° 05 61 08 82 34

Pôle Louge
7Ter La Prade
31410 Longages
N° 05 61 87 84 35

Horaires d'ouverture
du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h

Formulaire de contact

Liens directs